L’actualité

19 juillet
2017

Les principales propositions du Conseil des Ministres franco-allemand - Paris, le 17 juillet 2017

Le président de la République Emmanuel Macron et la chancelière fédérale Angela Merkel ainsi que les ministres présents des deux gouvernements ont décidé lors du Conseil des Ministres franco-allemand le 13 juillet dernier d’approfondir encore la coopération entre la France et l’Allemagne.

Le Conseil des ministres franco-allemand est convenu de plusieurs projets concrets dans les domaines du climat, de la défense et de la sécurité, de l’éducation et de la culture et en matière économique et sociale. Des feuilles de route ont été fixées pour la réalisation de ces projets.

La protection du climat représente une priorité de notre coopération. La France et l’Allemagne souhaitent appuyer la mise en œuvre ambitieuse de l’Accord de Paris. À cette fin, il est prévu de lancer plusieurs initiatives communes à l’échelle mondiale, qui souligneront les bénéfices économiques d’un développement responsable tout en répondant aux besoins des pays les plus vulnérables.

Lors de la réunion du Conseil franco-allemand de défense et de sécurité, nos deux pays se sont accordés sur des engagements communs qui permettront de proposer à nos partenaires européens un accord sur un nouveau cadre politique ambitieux et inclusif (la «  coopération structurée permanente »). De plus, nous avons défini les conditions préalables communes qui assureront le succès du Fonds européen de défense. Nos deux pays ont également lancé une « Alliance pour le Sahel » qui contribuera à la stabilité et au développement de la région, seule réponse durable au terrorisme.

Pour renforcer la sécurité intérieure, la France et l’Allemagne ont adopté des initiatives afin de mieux contrôler les frontières, de renforcer l’échange de renseignements et de lutter résolument contre la propagande terroriste en ligne.

Les deux voisins renforceront conjointement leurs capacités militaires. Ils poursuivront notamment leur collaboration relative à un système majeur de combat terrestre et à un système commun de tir indirect de nouvelle génération. Ils ont souligné l’importance du principe de la poursuite de leur participation commune au programme Eurodrone, aux côtés de l’Espagne et de l’Italie. Enfin, la France et l’Allemagne conviennent de développer un système de combat aérien européen et de mettre en place un cadre de coopération pour le prochain standard de l’hélicoptère Tigre.

Concernant l’éducation et la culture, le Conseil des ministres franco-allemand a décidé de promouvoir de manière encore plus intensive l’apprentissage de la langue du partenaire, de relancer les partenariats entre établissements scolaires et d’élargir les programmes Erasmus, notamment dans le domaine de la formation professionnelle. Nous voulons à cet égard initier le projet d’Erasmus de la culture et accélérer le rapprochement de nos instituts culturels à l’étranger.

En matière économique et sociale, la France et l’Allemagne élaboreront une position commune sur les éléments centraux d’une assiette d’imposition des entreprises et mèneront une réflexion commune sur la fiscalité écologique et numérique. Rendre notre économie plus forte nécessite surtout de saisir les opportunités d’avenir : nos deux pays mettront en place une nouvelle action de financement des start-up et renforceront leurs projets conjoints de recherche et de développement dans les domaines clés des nanotechnologies ou des batteries électriques.

La France et l’Allemagne intensifieront également leur collaboration en matière d’intégration. Le Conseil franco-allemand d’intégration a commencé ses travaux dès le 13 juillet. Nous entendons échanger les bonnes pratiques dans le domaine de l’apprentissage de la langue et de la transmission des valeurs démocratiques.

Le Conseil des ministres franco-allemand réuni jeudi dernier témoigne de la grande force d’innovation de la coopération franco-allemande et constitue une étape importante dans l’approfondissement de notre relation, socle irremplaçable du développement de l’Europe.

13 juillet
2017

19ème Conseil des ministres franco-allemand – Paris, le 13 juillet 2017

Le 13 juillet 2017 se tient à Paris le 19ème Conseil des ministres franco-allemand. Il réunit le Président de la République Emmanuel Macron, la Chancelière fédérale Angela Merkel ainsi que des ministres français et allemands, dans un format restreint ; il vise à donner une impulsion forte et concrète à notre coopération, en matière de sécurité, de défense, de relance économique notamment.

Les Conseils des ministres franco-allemands, un symbole fort de la coopération entre nos deux pays

Conformément à la Déclaration commune du 22 janvier 2003, signée à l’occasion du 40ème anniversaire du Traité de l’Élysée, les Sommets franco-allemands qui étaient organisés de manière irrégulière depuis le Traité de 1963 ont pris la forme d’un Conseil des ministres conjoint.

Symboles forts de la coopération entre les deux pays, les Conseils des ministres franco-allemands réunissent, lors d’une session commune, en moyenne une fois par an, le président de la République, le premier ministre, le chancelier fédéral et tous ou une partie des ministres français et allemands ; ils favorisent un rapprochement des processus de décision des deux gouvernements.

Il s’agit d’une véritable instance de décision politique pour l’action commune des deux gouvernements, œuvrant au rapprochement des sociétés française et allemande, et suscitant des initiatives concrètes et opérationnelles à vocation bilatérale et européenne.

Ils ont permis, depuis 2003, de réelles avancées, qu’il s’agisse de la convergence sur les sujets européens (énergie et climat, recherche et innovation, migrations…) ou d’initiatives bilatérales touchant les citoyens au plus près et visant à rapprocher les sociétés civiles (raccordement TGV-ICE, services de santé transfrontaliers, lutte contre les infractions routières, manuel commun d’histoire, élaboration d’un régime matrimonial commun pour les couples binationaux…).

Découvrez l’infographie réalisée par le Ministère de l’Europe et des affaires étrangères sur les Conseils des Ministres franco-allemands

Dossier de presse publié à l’issue du Conseil des Ministres franco-allemand comprenant les principales mesures prises

PDF - 271.1 ko
« Être efficace et ambitieux. »
PDF - 76 ko
Une Alliance pour le Sahel
PDF - 100.1 ko
Conseil franco-allemand de défense et de sécurité
PDF - 49.7 ko
Conseil franco-allemand d’intégration
PDF - 178.5 ko
Axes de coopération
11 juillet
2017

Allemagne - Déplacement de Nathalie Loiseau - Berlin, 11 juillet 2017

Nathalie Loiseau, ministre chargée des affaires européennes, s’est rendue à Berlin pour évoquer la relance du projet européen avec son homologue allemand Michael Roth, ministre délégué chargé des affaires européennes.

Egalement secrétaires généraux pour la coopération franco-allemande, les deux ministres ont fait le point sur la coopération bilatérale et la préparation du conseil des ministres franco-allemand qui se réunira le 13 juillet à Paris.

Ils ont travaillé notamment à la préparation de la première rencontre du conseil franco-allemand de l’intégration, créé lors du conseil des ministres franco-allemand en 2016, qu’ils coprésident avec les ministres de l’intérieur et dont la vocation est de traiter dans une perspective franco-allemande cette question centrale pour nos sociétés.

26 juin
2017

Décès d’Helmut Kohl - Tribune de M. Emmanuel Macron, président de la République, dans l’hebdomadaire Der Spiegel - Hambourg, 22 juin 2017


« Hommage à Helmut Kohl »

« Ihr habt das Herz mir bezwungen,
Und die Treue, sie ist doch kein leerer Wahn »

Friedrich von Schiller

La France pleure Helmut Kohl.

Dans nos mémoires reviennent irrésistiblement les images qu’il sut y graver si profondément. Image de Verdun et de cette main donnée à François Mitterrand devant le cercueil où s’enveloppaient le drapeau français et le drapeau allemand ; longue méditation silencieuse apaisant tant de blessures.

Ce fut cette apparition à la télévision française lors d’un débat sur le traité de Maastricht où courageusement il vint exhorter les Français à embrasser leur avenir.

Ce furent les larmes versées lors des funérailles de François Mitterrand à Notre-Dame de Paris, montrant que la grande Histoire s’écrit par la sincérité des engagements et la capacité à dépasser les clivages.

Enfin ce fut cette silhouette contemplant depuis son fauteuil roulant une porte de Brandebourg symbole de cette Allemagne qu’il avait tant contribué à réunifier.

Helmut Kohl est, pour tout Français, le représentant d’une Allemagne cherchant à surmonter les ruines par l’idéal, à proposer au monde un projet capable de racheter les déchirures et les atrocités, sans jamais les oublier, ni les éluder.

Pour Helmut Kohl, comme avant lui Konrad Adenauer et Helmut Schmidt, cet idéal fut l’Europe unie et la démocratie apaisée. Par son pragmatisme, son sens du réel, la force de sa conviction, il porta la construction européenne vers de nouveaux horizons, aux côtés de deux Français, Jacques Delors et surtout François Mitterrand, auquel le lia une complicité et une confiance partagées qui marquèrent douze années de construction européenne.

L’Acte unique, Maastricht, Schengen, l’euro, si décriés aujourd’hui, furent pour cette génération qui avait l’expérience de la guerre et savait la folie des hommes, les gages d’une paix entre les peuples. Si attentif à la France, il fut du reste l’ami bienveillant de tous les autres partenaires européens.

En Helmut Kohl, la France pleure un homme qui savait que la politique du réel ne vaut que si elle permet d’incarner des idées plus hautes - de concorde, de liberté, de solidarité. Si nous avons peiné à nous placer à la hauteur de son héritage, ce n’est pas parce que nous avons manqué de pragmatisme. C’est parce que nous avons manqué d’idéalisme. Nous n’avons pas assez su tenir aux peuples d’Europe le langage de l’avenir. Nous n’avons pas su entretenir la flamme vive de l’idéal européen, et le sens s’en est perdu dans les arcanes de la technocratie.

Il est temps pour la France de ressaisir pleinement l’héritage d’Helmut Kohl. De refaire de l’Europe non une réalité technique, mais un horizon partagé. L’état du monde exige cela de nous car l’Europe est désormais le havre sûr de la paix et des droits de l’Homme, dans un monde où tous les jours ils sont bafoués.

Nous avons entrepris de renouer ce fil avec la chancelière Merkel et nous y travaillerons inlassablement parce que nous savons ce que nous devons à l’Europe, à ses fondateurs, à ses promoteurs.

Dans ce monde redevenu tragique, l’Europe doit être une espérance. C’est notre espérance. Ne la laissons pas disparaître sous le poids du cynisme et du court terme. Donnons-lui à nouveau sa chance et sa promesse. Nous le devons à Helmut Kohl.

22 juin
2017

Entretien de Jean-Yves Le Drian avec Sigmar Gabriel - 23 juin 2017


Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, a reçu le 23 juin Sigmar Gabriel, ministre allemand des affaires étrangères.

Les ministres ont travaillé à la préparation du conseil des ministres franco-allemand, qui se tiendra le 13 juillet en France. Ils ont également fait le point sur l’actualité européenne et internationale, dans le contexte du conseil européen des 22 et 23 juin.

Jean-Yves Le Drian a effectué son premier déplacement à l’étranger à Berlin le 22 mai.

Point de presse conjoint de M. Jean-Yves Le Drian et de M. Sigmar Gabriel - Propos de M. Le Drian (Paris, 23 juin 2017)

Mesdames, Messieurs,

Je suis ravi d’accueillir aujourd’hui à Paris mon collègue allemand Sigmar Gabriel, que j’avais déjà eu le plaisir de rencontrer à Berlin le 22 mai dernier.

Cette rencontre nous a permis d’échanger sur beaucoup de sujets, de préparer d’importantes échéances, et en premier lieu le conseil des ministres franco-allemand, qui se tiendra à Paris le 13 juillet prochain.

Cet exercice régulier est un jalon important de la relation franco-allemande ; il nous permettra d’acter des projets concrets au service de nos citoyens, dans le champ de l’éducation, de la jeunesse, de l’économie ou encore de la défense.

Je retrouverai Sigmar à cette occasion, et nous participerons au conseil franco-allemand de défense et de sécurité, qui sera cette année co-présidé, en marge du CMFA, par le président et la chancelière.

Nous avons également évoqué les grands défis que nous devons relever ensemble. L’Allemagne joue à cet égard un rôle primordial en étant actuellement à la tête du G20.
J’ai salué le récent lancement du partenariat du G20 avec l’Afrique à Berlin, et je sais gré à l’Allemagne d’avoir durablement inscrit ce continent au cœur de l’agenda du G20.
J’ai également apporté tout mon soutien aux ambitions de l’Allemagne pour la réunion du G20 à Hambourg, sur le climat, le commerce ou encore le terrorisme. Nous sommes parfaitement en phase pour plaider pour une mondialisation régulée et inclusive, laissant toute sa place au cadre multilatéral.

Nous avons également évoqué l’ensemble des questions qui remuent la stabilité du monde actuellement, nous avons échangé sur les grandes crises en Syrie, en Libye et en Ukraine. Nos vues sont proches, notre solidarité très forte, comme d’habitude, et nous avons eu ensemble un échange fructueux, cordial, mais aussi très constructif et très prometteur pour l’avenir.

20 juin
2017

La France, invitée d’honneur de la Foire du Livre de Francfort - Présentation du Pavillon français à Francfort - 20 juin 2017

La France est l’invitée d’honneur de la Foire du Livre de Francfort 2017, premier rendez-vous international marchand de l’industrie du livre, qui se déroulera du 10 au 15 octobre 2017.

Le 20 juin 2017, le pavillon français de la Foire, réalisé par l’Ecole supérieure d’art et de design de Saint-Etienne a été officiellement dévoilé, de même que les grands axes de la programmation.

Ce pavillon de 2500 m2 permettra de présenter 30 000 livres, d’accueillir 110 auteurs et de présenter trois grandes expositions thématiques ainsi que 20 expériences artistiques et littéraires innovantes. 60 000 visiteurs y sont attendus pendant les cinq jours de la Foire du Livre.

Pour en savoir plus sur l’événement : http://www.francfort2017.com.

La France, invitée d’honneur de l’édition 2017

Découvrez dans notre infographie l’opportunité exceptionnelle que représente cette invitation d’honneur pour l’industrie française du livre ainsi que « Frankfurt auf französisch », la saison française mise en place durant 2017 sur l’ensemble du territoire allemand.

Les temps forts de la programmation

- 20 octobre 2016 : lancement de l’opération « Frankfurt auf Französisch/ Francfort en français » par le Premier ministre et la Ministre de la culture

- Tout au long de 2017 : 350 opérations, avec une implication particulière dans les principaux festivals, foires et salons en Allemagne

- 3 juin au 15 octobre : Kartografie der Träume, Die Kunst des Marc-Antoine Mathieu, Museum Angewandte Kunst (Francfort)

- 13-14 juin : Journées professionnelles franco-allemandes du livre et de l’édition (Berlin)

- 20 juin : Conférence de présentation du pavillon français et des grands axes de la programmation ( Francfort)

- 23-27 août : Pop Kultur Festival (Berlin)

- 6 au 16 septembre : Internationales literaturfestival (Berlin)

- 13 septembre au 28 janvier 2018 : « L’usine de films amateurs » du réalisateur Michel Gondry fait escale à Francfort au Deutsches Filminstitut

- 13 septembre au 14 janvier 2018 : Exposition Matisse – Bonnard au Städel Museum (Francfort)

- Septembre – octobre : Tour d’Allemagne des écrivains

- 10 octobre : Ouverture officielle de la Foire du livre de Francfort et concert de l’Orchestre philharmonique de Strasbourg au Alte Oper

- 11 au 15 octobre, dans le cadre de la Foire du livre : organisation de lectures, débats, performances, expositions, remises de Prix littéraires, rencontres professionnelles, ateliers, séminaires

18 juin
2017

Décès de Helmut Kohl - Déclaration de Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères - 16 juin 2017

J’adresse mes sincères condoléances à sa famille, aux autorités et à tout le peuple allemand.

Artisan de la paix, Helmut Kohl a œuvré, avec François Mitterrand, à la construction d’une Europe libre, forte et réunie autour des valeurs démocratiques.

Cette approche visionnaire doit continuer à nous inspirer pour le bien et l’épanouissement des générations futures.

Crédit photo : MAEDI/ Frédéric de la Mure

7 juin
2017

Arte fête ses 25 ans : herzlichen Glückwunsch ! - 30 mai 2017

Arte a été mise à l’antenne le 30 mai 1992.

Financée à 95% par la contribution à l’audiovisuel public en France et en Allemagne, la chaîne culturelle européenne Arte (« Association Relative à la Télévision Européenne ») favorise depuis 25 ans la compréhension et le rapprochement entre les Européens.

La centrale Arte GEIE, basée à Strasbourg, assure la programmation et la diffusion, tandis que les deux pôles Arte France et Arte Deutschland apportent la plupart des programmes.

Franco-allemande, la chaîne est aussi véritablement européenne : elle travaille avec neuf partenaires et offre également la possibilité de suivre un programme dans cinq langues : français, allemand, anglais, espagnol et polonais. 60 % des Européens peuvent ainsi suivre sur Arte des documentaires, des magazines et des spectacles dans leur langue maternelle.

La chaîne s’est aussi imposée comme un acteur du cinéma mondial, dont les coproductions s’illustrent dans les festivals internationaux (9 Palmes d’Or à Cannes et 5 Ours d’Or à Berlin).

Retrouvez le site dédié à cet anniversaire sur : 25ans.arte.tv

7 juin
2017

Déplacement de Marielle de Sarnez à Berlin - 30 mai 2017

Marielle de Sarnez, ministre chargée des affaires européennes, s’est rendue le 30 mai 2017 à Berlin. Elle a évoqué avec son homologue allemand Michael Roth, ministre délégué chargé des affaires européennes, la relance du projet européen.

Cet entretien entre les deux ministres, également secrétaires généraux pour la coopération franco-allemande, a aussi permis de faire le point sur la coopération franco-allemande, sur les coopérations transfrontalières et décentralisées et sur les échanges entre nos sociétés civiles.

Marielle de Sarnez et Michael Roth ont travaillé à la prochaine réunion du conseil des ministres franco-allemand et évoqué la première rencontre du conseil franco-allemand de l’intégration, créé lors du conseil des ministres franco-allemand en 2016 et dont la vocation est de traiter dans une perspective franco-allemande de cette question centrale pour nos sociétés.

A l’occasion de ce déplacement, Marielle de Sarnez s’est également entretenue avec Uwe Corsepius, conseiller chargé de l’Europe auprès de la chancelière Angela Merkel.

22 mai
2017

Déplacement de Jean-Yves Le Drian à Berlin - 22 mai 2017

Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, s’est rendu à Berlin le 22 mai 2017 pour rencontrer son homologue allemand, Sigmar Gabriel, à l’occasion d’un déjeuner de travail.

Les deux ministres ont évoqué la relance de l’Union européenne et les principaux enjeux internationaux, sur la base de l’entretien qu’a eu le Président avec la Chancelière et sur lesquels la France et l’Allemagne se coordonnent étroitement, notamment la situation au Mali et en Syrie. Un point a également été fait sur le sommet de l’OTAN prévu le 25 mai.

En effectuant à Berlin sa première visite bilatérale depuis sa prise de fonctions, Jean- Yves Le Drian entend marquer l’attachement de la France à la relation franco-allemande.