Abibac - Délivrance simultanée de la Allgemeine Hochschulreife (Abitur) et du Baccalauréat (Bac)

L’Abibac est un examen qui permet la délivrance simultanée du baccalauréat français et de son équivalent allemand, l’Abitur. Créé en 1994, il donne accès de plein droit aux universités françaises et allemandes.

Actualité

En 2014/2015, 69 établissements allemands et 82 établissements français répartis dans 25 académies de métropole et une d’outre-mer préparent à l’Abibac. En Allemagne, chacun des 16 Länder compte au moins un établissement Abibac. 1337 élèves français ont été reçus à l’Abibac en 2014, soit un taux de réussite de 97,24%.

Origines

Définie dans le cadre de la coopération franco-allemande lors d’une déclaration conjointe en 1987, la délivrance de l’Abibac est devenue une offre d’enseignement de droit commun en France et en Allemagne à la suite de la signature d’un accord intergouvernemental, le 31 mai 1994 au Sommet franco-allemand de Mulhouse, auquel s’est substitué l’arrangement administratif du 11 mai 2006.

Objectifs

L’Abibac traduit la volonté des gouvernements français et allemand de renforcer l’enseignement de la langue et de la civilisation du pays partenaire et de faciliter la mobilité des étudiants. Ce diplôme étant reconnu dans les deux pays, il permet aux élèves qui en sont titulaires d’avoir accès de plein droit aux études supérieures, à la formation et à l’activité professionnelles, à la fois dans leur propre pays et dans le pays partenaire. Parmi les jeunes Français et Allemands qui obtiennent ce diplôme, nombreux sont ceux qui font ensuite leurs études dans le pays voisin.

Organisation

L’Abibac peut être préparé dans des établissements qui possèdent des « sections bilingues à profil franco-allemand ». La spécificité de ce réseau repose sur le principe du jumelage de deux établissements et sur la préparation en commun de projets qui sont réalisés au cours d’échanges. L’admission se fait en classe de seconde. Les élèves suivent l’enseignement correspondant à leur série (L, ES ou S en France) à l’exception de l’histoire-géographie qui est dispensée dans la langue du partenaire et qui fait l’objet d’une épreuve spécifique lors de l’examen. Ils suivent également un enseignement de trois heures hebdomadaires de littérature allemande (ou française pour les lycéens allemands), également dispensé dans la langue du partenaire, et qui donne lieu à une épreuve écrite et à une épreuve orale supplémentaires dont la note n’est prise en compte que pour l’Abitur.

Pour plus d’informations :

Site du Centre international d’études pédagogiques
Site du Ministère de l’Education nationale

Version imprimable