Alissa Walser, Am Anfang war die Nacht Musik

Alissa Walser

Am Anfang war die Nacht Musik /
Au commencement la nuit était musique

Alissa.Walser / © A. Buxhoeveden Encensé en Allemagne, le roman d’Alissa Walser Am Anfang war die Nacht Musik vient de paraître en français chez Actes Sud, dans une traduction de Juliette Aubert.

Lorsque Franz Anton Mesmer accueille la jeune aveugle dans son « hôpital magnétique », elle a déjà été soignée presque jusqu’à l’overdose par une kyrielle de médecins. Il est convaincu qu’il peut l’aider et espère secrètement que ce cas spectaculaire lui apportera la reconnaissance de l’Académie de Médecine, à laquelle il aspire. Leur profond amour pour la musique rapproche également le médecin et sa patiente, et les premiers signes de guérison apparaissent bientôt...
Avec son roman qui s’appuie sur un fait historique, Alissa Walser pose des questions très actuelles sur l’art et la foi.

Née en 1961 à Friedrichshafen, Alissa Walser, fille de Martin Walser, peintre et écrivain, vit à Francfort/Main. Auteur de deux recueils de nouvelles, dont un seul a été traduit en français (Et ce n’est pas toute mon histoire, Robert Laffont, 1995), elle a publié également des pièces de théâtre et des livres pour enfants qu’elle a illustrés elle-même.

- Lecture et entretien
- Jeudi 8 septembre 2011, 19h
- Goethe-Institut - 17 avenue d’Iéna, 75116 Paris
- Français et allemand
- Entrée libre - Réservation conseillée
- Tél. +33 1 44439230

- En collaboration avec Les Amis du Roi des Aulnes et Lettres d’Europe et d’ailleurs, lecture et entretien avec Alissa Walser et Joachim Umlauf.

Version imprimable