Cérémonie trinationale de mémoire

Photo : association MONPHI. Une cérémonie trinationale aura lieu le 16 décembre au Mémorial de la France Combattante Mont Valérien, dans le cadre des Vingt ans du Triangle de Weimar, au cours de laquelle des jeunes pourront rendre hommage aux soixante-neuf Résistants, dont G. Péri, fusillés par les nazis le 15 décembre 1941 15 Décembre 1941, au Père Stock, Aumônier allemand des prisons de 1941 à 1944 et au Père Kolbe qui a sacrifié sa vie pour un prisonnier d’Auschwitz.

En dehors de jeunes lycéens du lycée Jean Baptiste de Lasalle de St Denis, seront présents des élèves d’une quatrième de l’institution Jeanne d’Arc de Colombes et une classe de Troisième de l’Ecole Allemande de St Cloud.

Les jeunes Polonais, Allemands et Français se rassembleront pour un moment de recueillement dans la clairière du Mont Valérien, avec la lecture de trois lettres de trois condamnés Polonais, Allemand et Français, la veille de leur exécution. Ces lettres seront lues et traduites conjointement par trois jeunes des trois pays.
A cette occasion, seront cités également les noms des 69 fusillés Allemands, Polonais et Français en grande majorité. Un dépôt de gerbe est prévu devant la flamme du Souvenir. Il sera aussi procédé à une évocation du Père Stock, qui a pendant quatre ans, à sa manière, tenter de soulager les prisonniers et futurs exécutés. Au risque de sa vie, il a aussi fait passer des messages aux familles de ces condamnés. Il reste dans la mémoire de tous comme une figure de la Tolérance, de l’Amour de l’autre. Le Père Kolbe, qui s’est sacrifié pour un père de cinq enfants, dans le camp d’Auschwitz sera aussi honoré. La Musique du 8ème Régiment des Transmissions de Versailles sera présente et assurera l’exécution des trois hymnes et du Chant des Partisans.

Ce projet est né de la volonté de jeunes d’approfondir l’histoire commune de nos trois pays, au cours d’une période noire que traversa l’Europe et qui a laissé dans bon nombre de familles des traces douloureuses, de Varsovie à Auschwitz, en passant par Paris, Caen, Strasbourg ou Berlin. C’est au travers de lectures, d’ouvrages, de biographies, de témoignages, d’interviews, de reportages, qu’ils vont préparer cette première « cérémonie du Triangle de Weimar », en lien avec un projet intitulé : « Avoir 17 ans entre 1939 et 1945 », qui se poursuivra en Avril 2012 en Pologne et Allemagne et en Mai à Paris.

D’ores et déjà, nous ne pouvons que remercier Madame Pol, directrice des Hauts Lieux de Mémoire en Ile-de-France, qui a donné son autorisation, pour rendre possible cette cérémonie, tout en s’y associant, en ouvrant aux jeunes le Musée du Mémorial et leur permettant de se rassembler en ces lieux chargés de terribles souvenirs, lors de l’Occupation allemande.
Cette cérémonie ne pourrait avoir lieu sans le soutien des Services de la Défense des ambassades d’Allemagne, de Pologne, du ministère Français de la Défense, des Affaires étrangères et européennes et d’autres institutions, membres des églises ou personnalités, qui par ailleurs seront également présentes pour donner à cette cérémonie son caractère officiel.

Cette cérémonie sera sans nul doute longtemps présente dans les cœurs de nos jeunes, qui n’aspirent qu’à vivre dans une Europe en paix et qui ont bien souvent du mal à comprendre les erreurs du passé.

Informations pratiques :
- organisé par l’association MONPHI, qui a pour objectif de rapprocher les trois pays voisins que sont la France, l’Allemagne et la Pologne par la participation des sociétés civiles dans la relance de Triangle de Weimar
- contact : contact[AT]monphi.eu, 06.09.25.12.33
- en partenariat avec les Hauts Lieux de Mémoire en Ile-de-France, es services de la Défense des ambassades de Pologne, d’Allemagne, du ministère français de la Défense et des Affaires Européennes.

Version imprimable