Le couple franco-allemand

Crash de l’avion de la compagnie Germanwings – François Hollande, Angela Merkel et Mariano Rajoy se rendent à Seyne-les-Alpes - 25 mars 2015

Le Président de la République François Hollande, la Chancelière allemande Angela Merkel et le Président du gouvernement espagnol Mariano Rajoy se sont rendus le 25 mars 2015 à Seyne-les-Alpes, sur les lieux du crash de l’Airbus A320 de Germanwings.

Après une cérémonie de recueillement dans la chapelle ardente, le Président de la République et les deux chefs de gouvernement ont visité les dispositifs de secours et échangé avec les équipes et les services de l’Etat mobilisés.

Déclaration de Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du Développement international - Paris, le 24 mars

C’est avec une immense émotion que j’ai appris l’accident dont a été victime un avion de la compagnie Germanwings qui assurait la liaison entre les villes de Barcelone et Düsseldorf.

Le bilan de cette tragédie est très lourd. J’exprime ma profonde solidarité aux familles des victimes et leur présente toutes mes condoléances en ce moment si douloureux.

Je me suis entretenu avec mes homologues allemand et espagnol pour leur dire que nous nous tenions à leurs côtés et les assurer de notre mobilisation face à ce drame qui frappe tout particulièrement nos trois Nations.

J’ai demandé au Centre de crise et de soutien du ministère des affaires étrangères de prendre toutes les dispositions nécessaires avec le Centre Interministériel de Crise du ministère de l’intérieur pour l’information et l’aide des familles en liaison avec les autorités allemandes et espagnoles.

J’ai également demandé à nos ambassades de France à Berlin et à Madrid ainsi qu’à nos consulats généraux à Barcelone et Düsseldorf d’être en liaison constante avec toutes les autorités concernées par cette catastrophe.

Face à cette tragédie, les autorités françaises prennent toutes les mesures pour accéder à l’épave de l’appareil, récupérer et identifier les corps des victimes et participer à l’enquête sur les causes de cette catastrophe.

Version imprimable