Le couple franco-allemand

François Hollande et Joachim Gauck commémorent les 70 ans de la libération du camp d’Auschwitz-Birkenau - 27 janvier 2015

JPEG - 218.2 ko
François Hollande et le président allemand Joachim Gauck

Le 27 janvier 2015, François Hollande et le président allemand Joachim Gauck ont commémoré les 70 ans de la découverte du camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau, aux côtés de représentants de cinquante pays et de trois cents survivants.

Plus de 1,1 million de personnes, dont un million de juifs, ont été exterminées par les nazis à Auschwitz, le plus grand et le plus meurtrier des camps de concentration.

Avant de se rendre en Pologne, le président allemand s’est exprimé devant le Bundestag, en présence de la chancelière Angela Merkel. « Il n’y a pas d’identité allemande sans Auschwitz. La mémoire de l’Holocauste demeure l’affaire de tous ceux qui vivent en Allemagne », a déclaré M. Gauck.

François Hollande s’est rendu le 27 janvier au matin au mémorial de la Shoah à Paris, où il a promis, alors que le combat contre l’antisémitisme est plus que jamais d’actualité, que « la République française n’oubliera jamais » les victimes de la Shoah, lors d’une allocution rendant hommage aux 76 000 juifs de France déportés.

A l’issue de la cérémonie, au cours de laquelle le président polonais Bronislaw Komorowski et plusieurs survivants ont pris la parole, une délégation de survivants et les responsables politiques ont déposé des fleurs et des cierges devant le monument aux victimes de Birkenau.

Version imprimable