Heinrich Heine et la musique

« Die Musik ist vielleicht das letzte Wort der Kunst » (La musique, le dernier mot de l’art ?)

En 1831, Heinrich Heine s’installe à Paris et pose son regard d’écrivain sur la vie politique et culturelle. Il rédige des critiques sur l’opéra, le théâtre, les concerts et les virtuoses du piano qui font alors fureur dans la capitale. Selon ses mots, Paris constitue le « cœur du monde civilisé », le « point de rencontre des esprits éminents ».
Ponctuée d’observations pertinentes de Heine sur la scène musicale parisienne, cette promenade littéraire nous emmène à la découverte des lieux de résidence de l’auteur, des musiciens et des artistes de l’époque, jusqu’au cimetière Montmartre sur la tombe du poète.

Sur inscription préalable uniquement (nombre de participants limité) : h.sastre[@]maison-heinrich-heine.org

en coopération avec le Heinrich-Heine-Institut Düsseldorf

Version imprimable