Le couple franco-allemand

Jean Leonetti et Michael Link annoncent une année franco-allemande (16.03.12)

Link und Leonetti (Archivbild) (c) photothek / Imo Le ministre chargé des Affaires européennes, M. Jean Leonetti, s’est entretenu avec son homologue allemand, M. Michael Link, à Antibes, le 15 mars, dans le cadre de la préparation du 50e anniversaire du traité de l’Élysée (22 janvier 2013).

Le 22 janvier 1963, le chancelier Konrad Adenauer et le général de Gaulle signaient le traité pour la coopération franco-allemande, entré dans l’histoire sous le nom de "traité de l’Élysée". Cet accord, qui a scellé la réconciliation franco-allemande, demeure la référence fondamentale du partenariat entre nos deux pays.

Dans la perspective de ce cinquantième anniversaire, les deux ministres, également secrétaires généraux pour la coopération franco-allemande, ont reçu mandat, lors du 14ème Conseil des ministres franco-allemands (6 février 2012), de préparer une année consacrée à l’amitié franco-allemande, qui aura notamment vocation à mobiliser les jeunes générations tout au long de l’année scolaire.

La période de célébrations connaîtra principalement trois temps forts :

- à Ludwigsburg, le 22 septembre, à l’occasion de la célébration du 50e anniversaire du discours du général de Gaulle à la jeunesse allemande dans cette ville ;

- à Berlin, le 22 janvier 2013, date-anniversaire de la signature du traité de l’Élysée ;

- à Paris, le 5 juillet 2013, lors du 50ème anniversaire de la création de l’Office franco-allemand pour la jeunesse.

L’objectif de ces commémorations n’est pas de regarder vers le passé mais de mobiliser la jeunesse et les sociétés civiles française et allemande pour l’avenir. L’amitié franco-allemande est une amitié pour l’Europe qui a toujours eu comme vocation principale d’œuvrer pour la construction européenne. Tous les événements phares permettront de mobiliser pleinement les jeunes français et allemands en faveur du renforcement de l’intégration européenne et de notre amitié.

Par ailleurs, la ville de Reims organisera en juillet 2012, une manifestation commémorant la rencontre « de la réconciliation » qui a eu lieu dans cette ville 50 ans auparavant, entre le Général de Gaulle et le Chancelier Adenauer (8 juillet 1962).

Au cours de leur entretien, les ministres ont aussi décidé de mobiliser les gouvernements, les collectivités territoriales et les sociétés civiles des deux pays pour bâtir une année franco-allemande qui reflète la richesse et la profondeur de la relation unique qui lie nos deux pays.

Ainsi, de multiples projets, portés par les acteurs institutionnels et associatifs impliqués dans le dialogue franco-allemands sont d’ores et déjà lancés ou envisagés.

Dans ce même esprit, les ministres soutiendront les initiatives portées principalement par l’office franco-allemand de la jeunesse, d’instituer le parlement franco-allemand des jeunes sur une base pérenne, conformément à l’engagement de l’Agenda franco-allemand 2020.

Version imprimable