La cathédrale de Reims : 8 siècles d’histoire de France ... et d’Allemagne

C’est le 6 mai, avec la première du spectacle "Rêves de couleurs", que les festivités des 800 ans de la cathédrale de Reims seront lancés. Un très riche programme à découvrir, qui sera couronné par l’installation des nouveaux vitraux commandés à l’artiste allemand Imi Knoebel.

C’est le 6 mai, avec la première du spectacle "Rêves de couleurs", que les festivités des 800 ans de la cathédrale de Reims seront lancés. Un très riche programme à découvrir, qui sera couronné par l’installation des nouveaux vitraux commandés à l’artiste allemand Imi Knoebel.

La cathédrale de Reims, monument universel

Pour beaucoup de Français, la cathédrale de Reims est d’abord le symbole de la royauté : lieu du baptême de Clovis par Saint Remi à la fin du Ve siècle et du sacre de la grande majorité des rois de France, la cathédrale acquiert pourtant pour le monde contemporain un destin européen.

C’est en effet sous ses vénérables voûtes que Charles de Gaulle et Konrad Adenauer officialisèrent le 8 juillet 1962 la réconciliation franco-allemande, assistant ensemble au Te Deum lors de la visite officielle du Chancelier Adenauer en France, avant que le Général de Gaulle ne se rende à son tour en RFA du 4 au 9 septembre.
Au centre du parvis, une plaque commémorative datée du 8 juillet 1962 témoigne de cet événement.

Six mois de festivités

Le très riche programme de festivités entre le 6 mai et le 23 octobre 2011 incitera l’ensemble des visiteurs à se rassembler autour d’un événement inoubliable.
Parmi les autres événements majeurs : La Journée des bâtisseurs
organisée en prélude à la Nuit des Cathédrales le 14 mai prochain, ou l’installation d’une Cage à écureuil, machine symbolique dans l’histoire des grands bâtisseurs de cathédrales.
Reims étant à la croisée des chemins européens, pourquoi ne vous laisseriez vous pas tenter par un week-end autour de la cathédrale ?

Commande publique : les vitraux d’Imi Knoebel

Dans le cadre du 800e anniversaire de la Cathédrale seront également dévoilés le 25 juin prochain les six vitraux contemporains conçus par l’artiste allemand Imi Knoebel et réalisés, au titre de la commande publique, par les maîtres-verriers Simon Marq à Reims et l’atelier Duchemin à Paris.
Ces vitraux, d’une surface totale de 128 m2, encadreront le chef-d’oeuvre de Marc Chagall réalisé en 1974. Il s’agit de la première commande de vitraux pour la Cathédrale depuis celle passée à Brigitte Simon il y a 36 ans.

« Les cathédrales du Moyen Âge ont créé des espaces intérieurs de lumière, dans lesquels les âmes des croyants devaient s’ouvrir aux contenus imagés des vitraux de verre plombé. Mon intention est de traduire l’iconographie dans un nouveau langage
abstrait - le langage des couleurs de la cathédrale doit être repris et une symbiose entre l’Ancien et le Nouveau doit être créée. Je trouve là aussi un grand intérêt pour le dialogue artistique permanent avec le rouge, le jaune, le bleu et le blanc. La couleur c’est la qualité, le poids et la mesure. Elle a non seulement une valeur de couleur, mais
aussi de clarté. Les couleurs et le fait de voir par elles forment un langage en soi ».

Imi Knoebel, 2009

Version imprimable