Le prix De Gaulle-Adenauer 2004 a été décerné à l’actrice Audrey Tautou et à l’acteur Daniel Brühl (21 janvier 2005)

Le vendredi 21 janvier 2005, l’actrice Audrey Tautou et l’acteur Daniel Brühl se sont vu remettre le prix De Gaulle-Adenauer.

Le vendredi 21 janvier 2005, l’actrice Audrey Tautou et l’acteur Daniel Brühl se sont vu remettre le prix De Gaulle-Adenauer.

M. Hans Martin Bury, président du jury allemand du prix De Gaulle-Adenauer déclare à cette occasion : " Audrey Tautou et Daniel Brühl sont aujourd’hui les représentants d’une nouvelle génération d’acteurs qui, par leur travail, incarnent et représentent l’image de la France en Allemagne et l’image de l’Allemagne en France. Le fabuleux destin d’Amélie Poulain et Good Bye Lenin n’ont pas seulement constitué et de loin deux des plus gros succès cinématographiques dans chacun des pays partenaire, ils ont contribué à donner une image fraîche et sympathique de leur pays dans le pays partenaire, éveillant ainsi parmi les jeunes spectateurs une envie et un intérêt nouveau pour le pays ami. Chacun de ces deux films met en scène et se déroule dans la capitale respective de nos deux pays, rendant ainsi plus vif leur pouvoir d’attraction propre. De même que le processus de réconciliation engagé après la seconde guerre mondiale a constitué le socle d’un nouveau partenariat entre nos pays, socle fondateur à partir duquel l’amitié franco-allemande a pu croître et se développer, de même Audrey Tautou et Daniel Brühl ont-ils su par leur jeu d’acteur susciter un lien émotionnel particulier entre nos deux peuples ; lien irremplaçable pour rendre compte de la diversité et de la vitalité des relations qui unissent aujourd’hui nos deux pays, à une époque où la coopération entre nos gouvernements est plus forte et plus empreinte de confiance qu’elle ne l’a jamais été dans l’histoire. "

Dans le film Merry Christmas, du réalisateur français Christian Carion, Daniel Brühl incarne un soldat allemand qui fraternise au front avec ses homologues britanniques et français, le soir de Noël 1914. De même Un long dimanche de fiançailles, le dernier film d’Audrey Tautou, met-il en scène une jeune bretonne à la recherche de son fiancé disparu au front durant le premier conflit mondial.

Institué par les gouvernements français et allemand, le 22 janvier 1988, à l’occasion du 25ième anniversaire du traité de l’Elysée, le prix De Gaulle-Adenauer s’attache à récompenser chaque année deux personnalités ou institutions française et allemande pour leur engagement et le rôle qu’elles ont joué au service des relations entre les deux pays. Le choix des lauréats est assuré par un jury paritaire franco-allemand composé de 10 membres, choisis parmi des personnalités de la vie publique (élus, journalistes, représentants du monde des affaires, chercheurs).

Parmi les lauréats, ont été jusqu’à présent récompensés des artistes (Patricia Kaas et Hanna Schygulla en 1999), des journalistes (Daniel Vernet et Ulrich Wickert en 2000), des universitaires (Dr. h.c. Alfred Toepfer et Prof. Pierre Grappin 1992), des proches de figures de la résistance (Mme Viannay, Présidente de l’association défenses de la France, veuve de Philippe Viannay et Mme Knoop-Graf, fondatrice et deuxième Présidente de la Rose blanche et soeur de Willy Graf en 2001), des personnes morales (Région Bourgogne et Land de Rhénanie-Palatinat en 2002, Deutsch et France-mobile en 2003).

La cérémonie de remise du prix aura lieu le vendredi 21 janvier au soir, veille de la journée anniversaire du traité de l’Elysée, dans les salons de l’horloge du Ministère des Affaires Etrangères à Paris.

- Intervention de Mme Claudie Haigneré, ministre déléguée aux Affaires européennes

Version imprimable