Le prix franco-allemand de littérature contemporaine Franz Hessel

Décerné pour la première fois en décembre 2010, le Prix Franz Hessel est un prix franco-allemand de littérature contemporaine conçu et piloté par la Villa Gillet à Lyon et la Fondation Genshagen dans le Land du Brandebourg, avec le soutien du Ministère fédéral de la culture et des médias (BKM) et du Ministère français de la culture et de la communication.

Il doit son nom à l’écrivain et traducteur allemand Franz Hessel (1880-1941), qui a marqué son époque en jouant un véritable rôle de médiateur culturel, favorisant le dialogue entre les langues, les pays et les hommes, en particulier dans l’histoire de l’entente franco-allemande.

Visant à favoriser l’approfondissement des relations intellectuelles et littéraires entre la France et l’Allemagne, il récompense deux jeunes auteurs, l’un allemand, l’autre français, non traduits dans l’autre langue. Sa dotation, de 10 000 € par auteur, doit permettre la traduction dans l’autre langue des œuvres primées.

Les lauréats sont sélectionnés par un jury franco-allemand indépendant.

Résidence d’écrivains

Dans le cadre du Prix franco-allemand Franz Hessel, il est proposé chaque année aux lauréats une résidence d’écrivains au Château de Genshagen.

Les lauréats 2012 du Prix Franz Hessel, Eric Vuillard et Andreas Maier, ont ainsi été invités à Genshagen du 22 au 31 octobre 2013. Plusieurs manifestations ont été organisées dans le cadre de la résidence d’écrivains, parmi lesquelles des lectures avec les deux auteurs à l’Institut français de Berlin et à la Fondation Genshagen, ainsi qu’un atelier d’écriture avec des jeunes allemands.

Les lauréats du Prix Franz Hessel

2010

- Maylis de Kerangal, Naissance d’un pont, Verticales, 2010
- Kathrin Röggla, Die Alarmbereiteten, S. Fischer, 2010

2011

- Céline Minard, So long, Luise, Denoël, 2011
- Thomas Melle, Sickster, Rowohlt-Berlin, 2011

2012

- Éric Vuillard, La bataille d’Occident et Congo, Actes Sud, 2012
- Andreas Maier, Das Haus, Suhrkamp Verlag, 2011

2013

- Frédéric Ciriez, Mélo, Verticales, 2013
- Jonas Lüscher, Frühling der Barbaren, C.H. Beck, 2013

2014

- Christine Montalbetti, Plus rien que les vagues et le vent, P.O.L, 2014
- Esther Kinsky Am Fluß, Matthes & Seitz Berlin, 2014

Version imprimable