Nicolas Sarkozy et Jürgen Rüttgers rendent hommage à la Résistance et à l’abbé Franz Stock (23 février 2008)

Dans le cadre de la "Saison française" en Rhénanie-du-nord-Westphalie, le ministre-président du Land, Jürgen Rüttgers, a effectué les 23 et 24 février 2008 un déplacement à Paris et à Chartres.
Il a participé, le samedi 23 février 2008, avec le Président de la République, Nicolas Sarkozy et le secrétaire d’État aux Affaires européennes, Jean-Pierre Jouyet, à l’hommage rendu aux victimes de la Résistance, au Mont Valérien, et au 60ème anniversaire de la mort de l’abbé Franz Stock.

Dans le cadre de la "Saison française" en Rhénanie-du-nord-Westphalie, le ministre-président du Land, Jürgen Rüttgers, a effectué les 23 et 24 février 2008 un déplacement à Paris et à Chartres.
Il a participé, le samedi 23 février 2008, avec le Président de la République, Nicolas Sarkozy et le secrétaire d’État aux Affaires européennes, Jean-Pierre Jouyet, à l’hommage rendu aux victimes de la Résistance, au Mont Valérien, et au 60ème anniversaire de la mort de l’abbé Franz Stock.

Au Mont Valérien, principal lieu de commémoration des victimes de persécutions, de violences, et de la Résistance, le Ministre-Président Rüttgers a été le premier homme politique allemand de premier plan à honorer la Résistance française pendant la deuxième guerre mondiale. Le Mont Valérien a été, de 1940 à 1944, le site utilisé par les occupants allemands pour l’exécution des combattants français de la Résistance et des otages français. 4.500 personnes y ont trouvé la mort. C’est un honneur et un hommage spécial vis-à-vis des étroites relations d’amitié entre la France et la Rhénanie du nord-Westphalie que le Président de la République, Nicolas Sarkozy, et le Ministre-Président, Jürgen Rüttgers, aient déposé ensemble une gerbe sur le Mont Valérien. Pendant le voyage, M. Rüttgers a également rencontré la fille du premier officier de la marine française exécuté sur le Mont Valérien.

Outre la commémoration au Mont Valérien, le 60ème anniversaire de la mort de l’Abbé Franz Stock se trouvait également au centre de cette visite ; originaire de Rhénanie du Nord-Westphalie, l’Abbé Stock est considéré comme un pionnier de l’amitié franco-allemande. L’Abbé Stock, en tant qu’aumônier, a dû accompagner près de 2000 personnes jusqu’à leur exécution sur le Mont Valérien. Il repose désormais dans l’église de Saint Jean-Baptiste à Chartres-Rechèvres où le 60ème anniversaire de sa mort a été commémoré. Le Ministre-Président Rüttgers s’est recueilli sur sa tombe. M. Rüttgers a en outre rencontré des écoliers allemands et français dans le cadre d’une discussion au « Séminaire des barbelés » de Chartres – Le Coudray. C’est dans ce séminaire que, de 1945 à 1947, Franz Stock a été directeur de conscience des séminaristes et prêtres allemands et autrichiens emprisonnés en France. Le Ministre-Président Rüttgers a également rencontré à Chartres la sœur de l’Abbé Stock, Theresia Stock.

Par ce voyage à Paris et Chartres, le Ministre-Président Rüttgers entend approfondir les bonnes relations de la Rhénanie du Nord-Westphalie avec la France. La visite au Mont Valérien et l’hommage rendu à l’Abbé Franz Stock mettent l’accent sur le fait que tous les efforts doivent être déployés afin de consolider la position spéciale de l’amitié franco-allemande au sein de l’Europe unie et d’en faire un symbole du souvenir et de la réconciliation.

Version imprimable