Rencontre entre Hervé Novelli et Michael Glos au CeBIT (Hanovre, 4 mars 2008)

Hervé Novelli, secrétaire d’État français au Commerce extérieur et Michael Glos, ministre allemand de l’Économie ont tous deux plaidé le 4 mars 2008, au salon Cebit de Hanovre (nord), pour un déploiement rapide des nouvelles technologies en Europe.

Hervé Novelli, secrétaire d’État français au Commerce extérieur et Michael Glos, ministre allemand de l’Économie ont tous deux plaidé le 4 mars 2008, au salon Cebit de Hanovre (nord), pour un déploiement rapide des nouvelles technologies en Europe.

La France et l’Allemagne vont resserrer leur coopération dans le secteur high-tech afin de fortifier leurs positions face à la concurrence mondiale. Michael Glos, ministre allemand de l’Economie et de la Technologie, inaugurait ce matin aux côtés d’Hervé Novelli, secrétaire d’Etat français au Commerce extérieur, un sommet de responsables politiques et d’entrepreneurs au salon Cebit des technologies de l’information, à Hanovre. Hier soir, le président français Nicolas Sarkozy avait plaidé lui aussi pour un renforcement de la politique franco-allemande en matière de recherche et d’industrie.

"D’un côté, nous sommes concurrents, de l’autre, nous nous faisons avancer mutuellement par des stratégies concertées dans de nombreux domaines", a déclaré Wilhelm Scheer, président de Bitkom, la fédération des technologies de l’information et de la communication. Bitkom et son homologue française Syntec Informatique ont annoncé leur intention de faciliter la tâche des entreprises françaises et allemandes qui souhaitent prendre pied dans le pays voisin. Cette aide pourrait, par exemple, prendre la forme de guides et d’une information concernant les marchés. "Notre coopération vient précisément en aide aux petites entreprises", a expliqué Jean Mounet, président de Syntec Informatique.

Selon Bitkom, les entreprises françaises et allemandes entretiennent d’ores et déjà des relations nourries dans le domaine des technologies de l’information et de la communication. Les firmes allemandes du secteur auraient ainsi exporté en 2007 pour près de 4,2 milliards d’euros de produits et pour 546 millions d’euros de services vers la France. Les exportateurs français ont exporté, de leur côté, pour 1,3 milliard d’euros de matériel informatique et pour 686 millions d’euros de services vers l’Allemagne.

Source : Ambassade d’Allemagne en France

Version imprimable